WASTEWATER GARDENS®
  Constructed Wetlands              


Humedales Artificiales
    (WWG)

JARDINES DEPURADORES DE AGUAS RESIDUALES

          JARDIN D'EPURATION DES EAUX USEES

Zones Humides Artificielles
 Schools
 Escuelas
 Ecoles
Hotel & Restaurants 
Hoteles & Restaurantes 
Hôtels & Restaurants 
Public parks 
Parques públicos 
Parcs publics 
 Homes
 Residencias
 Résidences
 Office buildings 
 Oficinas 
 Public centersBureaux 
 Centros públicos 
 Centres publics 
  • PRESENTACION PUBLICACIONES CIENTIFICAS ANUNCIOS SPECIALES CONTACTO FOTOS ENLACES
  • PRESENTATION PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES ANNONCES SPECIALES CONTACT PHOTOS LIENS
... Website in construction, thank you for your patience ... Pagina Web en construcción, gracias para su paciencia ... Site en construction, merci pour votre patience ...
Présentation
Introduction - Se familiariser avec les eaux usées et les Zones Humides Artificielles
Technologie et Conformité
Niveaux de Purification et Utilisation de l'eau décontaminée
Avantages Economiques des unités WWG
Avantages du système WWG: Une solution idéale
Facteurs Importants: Climat et Applicabilité, Surface, Entretien...
 
Étapes d'Installation
Notre Engagement & Expertise
Présentation de la Planetary Coral Reef Foundation (PCRF)
Témoignages
Références

Présentation téléchargements

Photos et utilisation des WWG dans les...
Résidences individuelles
Stations Estivales et Hôtels
Écoles & Stations de Recherche
Collectivités

Publications scientifiques

 

Information générale sur les zones humides artificielles

Annonces spéciales, formations, conférences,...

Liens

CONTACT





INTRODUCTION


Comprendre les Eaux Usées

  • La pollution des ressources d'eau par manque de traitement - absent ou inadéquat - des eaux usées domestiques et/ou industrielles est une des causes principales de maladies dans le monde; proche de 3.5 millions de personnes, en majorité des enfants de moins de 5 ans, meurent chaque années, 9000 personnes chaque jour, de maladies comme la diarrhée, le choléra et le typhus - sans compter les dégradation des écosystèmes recepteurs.
    En parallèle à ces nombreux problèmes de santé publique, nous savons que les eaux résiduelles non traitées contribuent aux causes principales de dérèglements écologiques à l'échelle de la planète, mort de mangroves, déclin rapide des récifs coralliens, baisse de production d'oxygène, mortalité de poissons, dégradation écologique générale des rivières et des lacs - sans oublier l'augmentation préoccupante de la contamination des nappes phréatiques souterraines et superficielles, sources naturelles d'eau potable déjà limitées.

  • Toutefois, la faute n'est pas à imputer à ce que nous appelons "les eaux usées", mais à la façon dont nous gérons certaines de ses éléments. Dans les eaux organiques originaires d'habitations humaines par exemple, la matière fécale et l'urine font parties des rares substances d'extrême importance écologique créées naturellement; leurs richesses et productivités potentielles sont telles que ces matières furent longtemps prisées par les anciennes sociétés. Les excréments en tant que tels (qui lorsqu'ils sont mélangés à de l'eau s'appellent communément "eaux noires" ) sont très riches nutritivement: 5-7% de nitrogène et 3-5% de phosphore, l'urine en étant elle aussi fortement pourvue. Ces deux éléments ("matériaux") font partie des nutriments les plus précieux qui soient, appelés également dans le domaine de l'écologie "facteurs limitatifs" dans la croissance des plantes, à cause de leur rareté et valeur irremplaçable (ces nutriments constituent les principaux éléments des engrais artificiels). Favorisant la vie pour les microbes et les plantes, ces matières contribuent de façon importante à la formation d'une terre organiquement riche et productive.

  • Utilisée durant des siècles comme des engrais puissants, l'urine et la matière fécale sont aujourd'hui encore trop souvent traitées comme une pollution. Pour les évacuer on les mélange à de l'eau (pour la matière fécale il a été estimé qu'il faut 1000 à 2000 litres d'eau pour évacuer 1 tonne d'excréments), gaspillant ainsi non seulement une ressource précieuse mais favorisant aussi la prolifération de pathogènes (organismes créateurs de maladies). Les eaux résiduelles représentent surtout un problème lorsqu'elles sont libérées en grande quantité ; une petite quantité générée par quelques personnes sur un terrain n'ayant pas de nappe phréatique proche, se décomposera et se biodégradera dans la nature sans occasionner une contamination dangereuse. Toutefois, lorsque la population augmente, ces matières normalement riches et porteuses de vie, deviennent nuisibles et provoquent des maladies. La quantité croissante de ces eaux usées excède la capacité naturelle d'absorption du milieu naturel, contaminant les sources souterraines, les rivières, les bordures d'océans, créant ainsi une pollution toxique qui cause une eutrophisation importante des écosystèmes (accumulation de nutriments entraînant une croissance accélérée de la végétation jusqu'à l'étouffement du milieu ambiant), engendrant de graves problèmes écologiques.

  • Bien que nous nous concentrons ici principalement sur les eaux organiques, même pour des eaux industrielles, tout doit se faire pour récupérer ces eaux et les utiliser de façon productive, réintroduisant dans le cycle biosphérique naturel de la Terre ses composantes nutritives et favorables à la croissance de la vie.

La Construction de Zones Humides: une Méthode Alternative de Traitement et de Recyclage
___

  • Les Jardins d'Epuration des Eaux Usées Wastewater Gardens® (WWG) appartiennent à la famille des zones humides artificielles (ZHA) et sont techniquement appellés au singulier "Zone humide articielle à flux souterrain". Une unité de traitement WWG recrée les mêmes conditions que celles des zones humides naturelles, appelées "Reins de la Terre" en raison de leur forte capacité de filtration et d'épuration à travers l'activité intense des plantes et des microbes. Cependant, à la différence de nombreuses zones humides naturelles, les jardins de traitement WWG appartiennent à la famille des bassins à flux souterrain, ce qui signifie qu'à aucun moment, les eaux résiduelles ne sont exposées à l'air libre, prévenant ainsi les mauvaises odeurs, les moustiques ou le contact humain accidentel.

  • C'est une variété de mécanismes naturels qui traitent efficacement les effluents et épurent les eaux traversant une zone humide, dans ce cas un jardin WWG. Ces mécanismes sont principalement biologiques, chimiques et physiques. Parmi les facteurs principaux d'épuration, nous trouvons des plantes capables de vivre en terre saturée d'eau, avec une partie submergée et l'autre aérienne, assimilant directement les aliments nutritifs (surtout le nitrogène et le phosphore) ainsi que des métaux, et éliminant les matières polluantes de l'eau en les incorporant à leurs tissu végétal. La partie aérienne de la plante descend de l'oxygène jusqu'à ses racines, ce qui fait également vivre de nombreux organismes; une sorte de symbiose se crée par laquelle les plantes sont alimentées de façon permanente, non seulement par les eaux résiduelles mais aussi par les activités des microbes, qui à leur tour, ne peuvent respirer qu'à travers l'oxygène générée par ces mêmes plantes.

  • Outre leur capacité d'épuration, les zones humides, riches en végétation et hébergeant de nombreuses espèces animales vitales, sont un facteur essentiel pour la bonne santé de l'écosystème de la terre. Les plantes sont notre troisième poumon, elles fabriquent l'oxygène dont nous avons besoin pour respirer en métabolisant le dioxyde de carbone que nous expirons. Les zones humides sont littéralement créatrices de vie.